C’est où Poezi ?

Accueil


La couverture est d’Isabelle Clément.

Préface

À quelques mois d’intervalle, j’ai été invitée à la Fête internationale du Livre de Saint-Louis du Sénégal, puis à Mayotte pour le premier Printemps des Poètes organisé dans l’île, en compagnie du poète mahorais Nassuf Djailani. Cette île de l’Océan Indien devait devenir une semaine plus tard le 101ème département français. Jusque-là, je ne connaissais pas le continent noir africain et n’avais jamais passé la ligne mythique de l’équateur. Je ne me rendais pas dans ces deux pays afin d’y faire du tourisme, mais pour accomplir le travail que l’on attendait de moi. Au Sénégal comme dans l’hémisphère austral, les croissants de lune sont « en berceau », horizontaux au lieu de verticaux. Cette autre lune est devenue à mes yeux le symbole de la relativité de nos habitudes de vie. Même trajets terriblement longs, enchaînant de multiples escales. Les portes de l’avion s’ouvrent enfin sur la chaleur suffocante et sur un monde étrange où coexistent beauté et misère, fascination et saisissement, en particulier devant la situation des enfants des rues de N’Dar ou celle des clandestins de Mayotte. Deux situations économiques différentes, mais le niveau de vie relativement plus élevé de Mayotte entraîne un flot d’immigration venu des Comores avec comme conséquence une grande précarité de ces populations. Deux situations politiques différentes. Au Sénégal, le poids du passé colonial demeure et Saint-Louis est une ville qui témoigne d’une histoire singulière. Mayotte, quant à elle, a souhaité être française et l’île cherche à gommer toute trace de son histoire commune avec l’archipel des Comores. Dans « La lune en berceau » comme dans « Karibou Poezi », j’ai essayé de ne pas porter de jugement de valeur. J’ai recueilli ce que j’ai vu, ce que j’ai vécu. Je suis rentrée chamboulée par ces deux voyages. Je pense que l’on ne peut plus écrire impunément quand on a touché du doigt ces réalités si éloignées de nos existences occidentales.
Une question face à cela : « C’est où Poezi ? »

Au mois d’octobre 2012, après un détour de dix mois par le Centre anticancéreux de Clermont-Ferrand, lieu d’un exotisme limité où mon désir d’écrire était aussi en berne que mes cheveux, c’est au Liban que je me rendis, invitée au Salon du Livre francophone de Beyrouth. Je séjournai trois semaines là où tant de grands poètes ont vu le jour, dans cet Orient où Lamartine, Nerval et d’autres se sont rendus pour un voyage initiatique, rituel, signifiant. Je partis en me disant que c’était sans doute là-bas Poezi. Au nord du pays, à Tripoli, proche de la frontière syrienne, les attaques étaient régulières, il y avait couramment des morts et des blessés. Six jours avant de mettre le cap sur le pays dit des cèdres bleus, mais dont le bois est rouge, un attentat à la voiture piégée eut lieu dans le quartier chrétien d’Achrafieh, en plein centre de Beyrouth, et des troubles suivirent pendant quatre jours la mort de Wissam El Hassan qui pratiquait le métier fort exposé de Chef des renseignements de la police. Le Salon faillit être annulé. Heureusement, les organisateurs firent le choix de le maintenir : la culture contre la barbarie des attentats et des guerres. Il n’est pas interdit de rêver.
Dans son très lucide et poignant "Cérémonial de la violence", Andrée Chédid dit :
« Puérils sont les mots Vaine l’écriture Effréné pourtant, le désarroi du cœur ».
Face au terrorisme et à la guerre : « C’est où Poezi ? »

Chantal Dupuy-Dunier

JPEG - 1.2 Mo
Le pont Faidherbe à Saint-Louis du Sénégal

I - Extrait de "La lune en berceau" (Saint-Louis du Sénégal) :

Sous mes paupières
s’infiltre l’Afrique réelle,
aussi éloignée des images du chocolat Menier
que des dépliants touristiques,
une Afrique dont le regard
me renvoie un passé que je n’ai pas vécu,
mais qui appartient à ceux qui,
comme moi,
ont « les oreilles roses ».

JPEG - 2.4 Mo
Le lagon de Mayotte

II - Extraits de "Karibou poezi" (Mayotte) :

Pîle :
Entre Mayotte et Anjouan,
ailes déployées,
les raies manta géantes
croisent les cadavres bleus
flottant entre deux eaux
des naufragés des kwassa-kwassas,
lambeaux de peaux mêlés aux algues.

C’est où Mamoudzou ?
- Là où était jadis une île des Comores.
C’est où Dzaoudzi ?
- Après le cimetière marin le plus grand du monde.

JPEG - 3.1 Mo
Bateau sur la Méditerranée à Beyrouth

III - Extraits du "Voyage en Orient" (Beyrouth et le Liban) :

Poème blessé par des éclats de verre,
phrases aux carcasses noircies,
mots les roues en l’air.

Poème fracassé
rue Ibrahim Mounzer,
ou ailleurs,
à l’heure des bombes et des pièges.

Achrafieh,
aux douces sonorités pourtant…

Poème mort avant d’être écrit.

Je n’ai pas vu un seul cèdre,
c’est presque mieux ainsi.
Comme les enfants,
nous avons besoin d’images.
Je continuerai à rêver,
mes cèdres demeureront les plus rares,
non déflorés par le réel.
Leur hauteur sera celle de mon désir.

Le proverbe dit :
« Il y a un Libanais sous chaque étoile. »
Lorsque nous serons partis,
il nous faudra trouver la nôtre.

MARDI 4 AVRIL 2017, à 20h30, Salle Georges-Conchon, à Clermont-Ferrand,
SPECTACLE POÉSIE-MUSIQUE :

C’EST OÙ POEZI ?

autour du dernier recueil de Chantal DUPUY-DUNIER, paru aux éditions Henry,
avec les voix de l’auteur, de Frédérique CHASSANIOL, de Dominique MOTTET,
celles des percussions de Malik ADDA et du violoncelle de Lionel MICHEL. Entrée libre.

En partenariat avec LA SEMAINE de la POÉSIE et la ville de CLERMONT-FERRAND.


  • Saint-Louis, Pont Faidherbe, 1
  • Saint-Louis, Pont Faidherbe, 2
  • Saint-Louis, Pont Faidherbe, 3
  • Saint-Louis, le mythique Hôtel de la Poste
  • Saint-Louis, atelier d'écriture, 1
  • Saint-Louis, atelier d'écriture, 2
  • Saint-Louis, notre hôtel, 1
  • Saint-Louis, notre hôtel, 2
  • Saint-Louis, la ville, 1
  • Saint-Louis, la ville, 2
  • Saint-Louis, taxi
  • Saint-Louis, linge étendu au bord du Sénégal
  • Saint-Louis, conteur
  • Saint-Louis, conteuse, 1
  • Saint-Louis, conteuse, 2
  • Enfants émerveillés par les contes
  • Saint-Louis, avec des écoliers et Denis
  • Saint-Louis, un petit enfant
  • Saint-Louis, un ami africain
  • Saint-Louis, avec nos amis écrivains africains, Koudi Kane, Alfa Sy et (...)
  • Saint-Louis, belle coiffure d'une amie africaine
  • Saint-Louis, en pirogue sur le Sénégal
  • Saint-Louis, barque de pêcheur
  • Saint-Louis, dynamique débarquement dans une île proche !
  • Saint-Louis, pique-nique dans l'île
  • St-Louis, mon amie, conteuse, écrivain belge, Jacqueline Daussain
  • Saint-Louis, phacochères dans la savane proche
  • Saint-Louis, chacal dans la savane proche
  • Saint-Louis, les nénuphars du D'Joudj
  • Saint-Louis, cormorans sur un arbre au D'Joudj
  • Saint-Louis, les pélicans du D'Joudj
  • Saint-Louis, bus
  • Saint-Louis, échoppe en bordure de la route
  • Saint-Louis, voitures accidentées, en bordure de route
  • Saint-Louis, l'enfant au t'shirt anarchiste
  • Mayotte, la francoph'île
  • Mayotte, femme mahoraise
  • Mayotte, fillette mahoraise
  • Mayotte, enfant mahorais
  • Mayotte, hommes jouant au mraha dans leur bidonville
  • Mayotte, une écolière
  • Mayotte, la question d'un écolier sur la poésie
  • Mayotte, dans une classe, avec le poète mahorais Nassuf Djailani
  • Mayotte, dans une classe, avec le poète mahorais Nassuf Djailani, (...)
  • Mayotte, notre débarquement de la barge, avec Nassuf et Denis
  • Mayotte, homme portant une charge sur la tête
  • Mayotte, les makis malicieux aux yeux orange
  • Mayotte, dattes sur un palmier
  • Mayotte, palmiers
  • Mayotte, la boue dans un bidonville
  • Mayotte, "habitation" d'un bidonville
  • Mayotte, une rose de porcelaine
  • Mayotte, paysage
  • Mayotte, Ylang- Ylang
  • Mayotte, dans une classe
  • Mayotte, dans une autre classe
  • Avec Nassuf Djailani devant les étudiants de lettres modernes
  • Mayotte, en avion
  • Mayotte, la barge
  • Mayotte, au lavoir
  • Mayotte, le Mont Choungui
  • Mayotte, le lagon
  • Mayotte : Les 10 lauréats du Prix de Poésie du Printemps des Poètes
  • Mayotte : Faike, un des lauréats récitant son poème
  • Mayotte, remise des prix aux lauréats
  • Mayotte : Semer des mots et récolter des poèmes
  • Mayotte, annonce des lauréats par Emmanuelle Dompnier, du Rectorat
  • Mayotte, le petit enfant à la bouteille de Coca
  • Mayotte, la mangrove
  • Mayotte, Nassuf Djailani, poète, et Tess Casteigt, du Rectorat de (...)
  • Mayotte, la ville de Sada
  • Beyrouth, la Méditerranée, 1
  • Beyrouth, la Méditerranée, 2
  • Beyrouth, An Mreissé, le petit port, 1
  • Beyrouth, An Mreissé, le petit port, 2
  • Beyrouth, un pêcheur à An Mreissé
  • Beyrouth, la ville bétonnée, 1
  • Beyrouth, la ville bétonnée, 2
  • Beyrouth, immeubles et maisons
  • Beyrouth, les pêcheurs près des égouts
  • Beyrouth, l'ancien hôtel St-Georges, mythique
  • Beyrouth, Chantal et Denis au bar du Saint-Georges
  • Beyrouth, la Place des canons
  • Beyrouth, la statue des Martyrs
  • Beyrouth, la Grande mosquée Hariri
  • Beyrouth, le tombeau d'Hariri
  • Beyrouth, le mémorial d'Hariri, où explosa sa voiture
  • Beyrouth, tombeaux d'El Hassam et de son garde du corps
  • Beyrouth, la rue de l'attentat d'El Hassam, 1
  • Beyrouth, la rue de l'attentat d'El Hassam, 2
  • Beyrouth, tombeaux des gardes du corps de Rafik Hariri
  • Beyrouth, le Raouché
  • Beyrouth, de nuit, la grande roue
  • Beyrouth, de nuit, la rue Hamra
  • Beyrouth, livraison d'une statue de la Vierge
  • Beyrouth, dans le Chouf, une cascade
  • Beyrouth, Denis et Chantal, invités au Salon du Livre 2012
  • Beyrouth, Chantal en dédicace
  • Beyrouth, Chantal lit "Celle" (L'Arbre à paroles)
  • Beyrouth 2012, les jurés du Prix Goncourt
  • Denis et son vieil ami Ramzi
  • Beyrouth, Chantal et Denis à la villa des Pins
  • Beyrouth, Chantal devant la déesse de la santé au Musée
  • Beyrouth, le Musée
  • Aamatour, notre amie Souhad
  • Beyrouth, avec nos amis Fouad, Ramzi, Hala...
  • Aamatour, festin préparé par Souhad

Site réalisé avec Spip | Espace privé | Editeur | Nous écrire